Hoari, le blog de la culture à Locoal-Mendon


Lu pour vous… Hoari dans la presse

Le tango et l’humour argentin

Le Télégrame 28 novembre 2014

 

Sebastian et Pablo, de SM Gotan, ont offert au nombreux public de Hoari une...

Venus pour l’authenticité du tango argentin avec le duo SM Gotan, les très nombreux participants au cabaret itinérant de Hoari, accueillis mardi à la crêperie La Locoaline, ont eu droit, en plus, à un show savoureux et gorgé d’humour. Entre les airs prenants et interprétés avec appétit et talent, les deux flamboyants Buenos-Airiens, le chanteur Sebastian Missaglia et son compère, le guitariste Pablo Subatin, se sont livrés, toute la soirée, à un numéro de duettistes pour expliquer le tango, conversant directement avec le public presque à la manière de chansonniers, tant l’humour émaillait leurs propos. Là, l’idée de « cabaret » prenait tout son sens dans cette soirée très réussie et appréciée. Le cadre chaleureux de La Locoaline et l’accueil sympathique de Muriel Debord ont aussi contribué à ce succès. Après la trêve des confiseurs, le prochain cabaret proposé par Hoari, la commission culturelle municipale, aura lieu le mardi 27 janvier. Au programme : de la magie. Le lieu d’accueil n’est pas encore fixé, mais il apparaîtra d’ici là.


 

Voix humaines. Le chant en mouvement

Le Télégrame 13 novembre 2014

 Le choeur Voix Humaines a suspendu le temps, dimanche après-midi, dans une...

L’ensemble vocal Voix Humaines a suspendu le temps, dimanche, dans une communion avec le public qui remplissait totalement la grande nef de Saint-Pierre. Fruit d’un travail intense, le plus saisissant était l’osmose d’ensemble qui laissait néanmoins chacun des chanteurs s’exprimer pleinement. Comme porté par son chant, ce choeur de solistes se déplaçait aussi dans les allées pour harmoniser airs et mouvements, investissant de concert l’espace physique et sonore. Naturellement, les applaudissements étaient bannis. Sauf à la fin, pour redescendre des sphères, avec une standing-ovation. Voix Humaines a offert ce concert en conclusion d’un week-end de répétition dans la commune, invité par Hoari, pour préparer ce nouveau programme, Contrejour, qui sera redonné le 10 janvier à l’auditorium des Carmes à Vannes.

Cabaret. Magie de la harpe à Keryavec

Le Télégrame 30 octobre 2014
Lise Martin-Le Chêne a enchanté le public du cabaret de Hoari, accueilli mardi...
Pour sa deuxième escale après la trêve estivale, le cabaret itinérant de Hoari s’est amarré, mardi soir, à la butte de Keryavec, chez Marie-Pierre Raufflet, qui avait convié, pour l’animer, une amie, la harpiste et chanteuse Lise Martin-Le Chêne. Une musicienne impressionnante La jeune musicienne a impressionné la quarantaine de spectateurs ? voisins, amis et fidèles de ces cabarets ? par sa sensibilité virtuose au service d’un répertoire écossais (marsh, strasthpey et reels, jigs et autres polkas) et breton, mais aussi la sonorité chaude de sa harpe, et sa générosité simple et pleine d’humour. Élève de Dominig Bouchaud, au conservatoire de Quimper, après avoir étudié à Genève avec Élise Estavoyer, Lise Martin-Le Chêne s’est déjà fait un nom dans le monde de la harpe celtique, s’illustrant lors de concerts ou de concours (elle a notamment été primée au trophée Camac, au Festival Interceltique 2014). Le prochain cabaret, le mardi 25 novembre, jouera la carte du tango avec le duo argentin SM-Gotan. Le lieu d’accueil reste à déterminer.© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/locoal-mendon/cabaret-magie-de-la-harpe-a-keryavec-30-10-2014-10406241.php


Tango Blues a reçu un bel accueil du public

Un spectacle haut en couleur qui se passe dans un bar à tango de Buenos Aires.

Samedi, en soirée, à la salle Emeraude, 130 comédiens, musiciens, chanteurs et danseurs se sont retrouvés sur scène.

Les chorales Kapadnom, Les Enfants d’abord et la fanfare Les Dédés en bulles du Bono, l’orchestre de cordes de L’Atelier des Arts de Sainte-Anne-d’auray, ainsi que les comédiens de la Compagnie Vinogen de Brec’h, auxquels s’ajoutent quelques danseurs de tango, ont donné vie au spectacle Tango Blues.

Ce spectacle musical écrit et mis en scène par Armel Mandard, a reçu un bel accueil du public et lance la saison culturelle de Locoal-Mendon.


Le spectacle Tango Blues au programme de la saison culturelle

Gilles Thunet, adjoint à la culture ; Armel Mandart, auteur et metteur en scène   et Murielle Dehove, conseillère déléguée à la culture.

 

La saison culturelle de Locoal-Mendon sera lancée le samedi 6 septembre lors du forum des associations qui se déroulera de 9 h 30 à 12 h, à la salle Emeraude. Une quarantaine d’associations culturelles et sportives seront présentes ainsi qu’une dizaine plus tournées sur le lien social (enfance, environnement, personnes âgées). A cette occasion, la commune et le maire accueilleront les nouveaux arrivants en fin de matinée. La commission culturelle de la commune présentera sa programmation 2014-2015. A 18 h, à la salle Emeraude, l’association culturelle Hoari invitera Armel Mandart à présenter son nouveau spectacle Tango Blues. « Tango Blues est un spectacle musical dans la lignée d’Irish Blues et de Balkan Blues. On y retrouve la même équipe : la chorale adulte Kapadnom du Bono, la chorale Les enfants d’abord du Bono, la fanfare Les Dédés en bulles du Bono, l’orchestre de cordes de L’Atelier des Arts de Sainte-Anne-d’auray, les comédiens de la Compagnie Vinogen de Brec’h auxquels s’ajoutent quelques danseurs de tango. Cela représente 130 comédiens, musiciens, chanteurs et danseurs », précise Armel Mandart.

L’histoire

Dans un bar à tango historique, le Carlos Gardel, à Buenos Aires. C’est le dernier jour de travail de la patronne, Antonia. Sa fille, Eva, prendra la relève. Survient Jeanne, une jeune Toulousaine. Elle est sur les traces de Charles Gardès, un cousin éloigné, exilé en Argentine avec sa mère en 1893. N’est-il pas le célèbre chanteur Carlos Gardel ? On retrouve aussi quelques habitués du café : Rosaria, la poétesse alcoolique, Pina la cartomancienne, Lorenza la femme de la Place de Mai, Osvaldo un homme qui aime beaucoup les femmes. Spectacle gratuit d’une durée d’1 h 30.

A noter également la journée du patrimoine, le dimanche 21 septembre, avec la participation de Jo Rio qui proposera une visite commentée sur le site mégalithique de Mané Er Lorh. Cette visite sera précédée, le jeudi 18 septembre, d’une conférence sur le thème des mégalithes présents sur le territoire de la commune (salle Emeraude, à 20 h 30).

L’exposition de Claire et Reno Marca, voyageurs, écrivains, illustrateurs mais aussi réalisateurs de films, sera visible tout le mois de septembre à la médiathèque.

 


Grand cabaret. L’apothéose pour fêter les deux ans

Le Télégrame17 janvier 2012

Pari gagné pour Hoari: le grand cabaret à Émeraude a fait le plein de public mais aussi de bonheur.

Succès superlatif, samedi soir pour le Grand cabaret imaginé par Hoari, l’office municipal de la culture et des loisirs. En une seule soirée, dans une salle pleine à ras-bord et aménagée de manière particulièrement chaleureuse, ce grand cabaret concentrait tout ce qui, depuis deux ans, a fait le succès des cabarets à domicile: la convivialité d’abord, la variété, la curiosité et la surprise, mais aussi la rencontre avec ses voisins, avec les artistes, avec des genres musicaux inhabituels, et la révélation de talents ignorés ou cachés, comme celui de l’imitateur Lionel Prigent, qui a assuré avec bonheur le rôle de M.Loyal. Des formules cabaret, Hoari en avait déjà réussi à Émeraude au début des années 2000; mais celle-ci transformait l’essai grâce au bouillonnement d’enthousiasmes entretenu depuis deux ans par l’équipe de Hoari, au fil des cabarets chez l’un et chez l’autre, dans tous les quartiers de la commune.


 

Un 18 e cabaret hoari réussi – Locoal-Mendon

Ouest-France 01 décembre 2011


Cécile et Jean-Pierre interprètes de cette soirée cabaret.

Ce dernier mardi du mois, c’est chez Maud et Jean-Pierre Arhuro qu’avait lieu le cabaret de Hoari, organisé par l’office municipal de la culture. La première partie du cabaret a été animée par Jean-Pierre à la guitare et une amie, Cécile, dont la voix chaleureuse démontre qu’il y a des talents cachés à Locoal-Mendon. Ils ont interprété des chansons pop-rock ou françaises. En deuxième partie, le groupe « Mauvaise langue » avec trois musiciens, accordéon, flûte et chant ont présenté des chants de marins. Beaucoup de plaisir partagé à ce cabaret !


 

Cabarets à domicile. Deux ans de succès

Le Télégramme 1 décembre 2011  

Après Jean-Pierre, l'hôte de la soirée, et Cécile au chant, le cabaret s'est prolongé avec le groupe Mauvaise Langue qui innovait en formule trio et avec des nouvelles chansons.

Il y a près de deux ans, lorsque Hoari lançait le pari des cabarets itinérants, accueillis chez l’habitant, l’idée avait à la fois séduit et suscité le questionnement quant à sa pérennité possible. Aujourd’hui, le bilan est plus que positif, avec à chaque fois des soirées réussies, dans des styles et ambiances très variées, et même une longue liste d’attente de familles candidates à accueillir une prochaine édition.

Ouverts à tous les talents 

Le succès tient aussi au caractère à chaque fois nouveau de l’accueil et de la programmation, et à un côté «fête de la Musique» avec l’ouverture à tous les talents, amateurs et professionnels, grâce à une scène ouverte. «C’est un peu l’esprit des veillées», notaient les musiciens du groupe Mauvaise Langue, mardi, lors de la soirée chez Maud et Jean-Pierre Arhuro, au Champ du Bourg. Bien dans l’esprit de ces cabarets, Jean-Pierre avait d’ailleurs ouvert la scène en accompagnant à la guitare la chanteuse Cécile, dont la voix a séduit toute l’assistance. C’était là pour eux aussi une première, qui leur a valu une bonne dose de stress, mais surtout beaucoup de bonheur de partager un très bon moment ainsi avec les amis, voisins et visiteurs.

Une fête le 14janvier 

Cet esprit qui anime ces cabarets depuis deux ans sera fêté le samedi 14janvier lors d’un grand rendez-vous à Émeraude avec plusieurs des musiciens et conteurs qui ont animé ses rendez-vous. La demande de réservations, pourtant non prévues, pour cette soirée, augure déjà de son succès.


 

Hoari. «On se fait la bise» et un grand cabaret en janvier

Le Télégramme 25 novembre 2011

 

Emmanuelle Le Guennec, présidente de Hoari, l'office municipal de la culture et des loisirs.

Continuer à animer la commune de manière originale, qualitative, et à la rencontre des habitants: tel est le cap que suit Hoari, l’office municipal de la culture et des loisirs, àtravers ses initiatives et sa programmation. Lundi, en mairie, Hoari a planché sur sa saison hivernale et posé des jalons pourle printemps. Rencontre avecEmmanuelle Le Guennec, conseillère municipale, présidente de Hoari.

Vous annoncez pour dimanche 8janvier un rendez-vous intitulé «On se fait la bise»… De quoi s’agit-il?
C’est la suite de la surprise du Nouvel An que l’on a initiée l’an dernier avec l’Usine àCanards. On reprend la formule; il y aura donc moins de surprise. C’est pourquoi on a changé le nom: «On se fait la bise», pour la bonne année. L’animation n’est pas encore calée, mais ce qui est déjà sûr, c’est le défilé aux lampions (à18h au bourg).

Vous continuez la formule des cabarets avec un rendez-vous exceptionnel?
Pour marquer la nouvelle année, on propose un cabaret exceptionnel à la salle Émeraude, le samedi 14janvier à partir de 20h30, avec sept ou huit artistes ou groupes qui ont participé aux cabarets du dernier Mardi chez l’habitant: conteurs, chanteurs, musiciens, etc. Ce n’est pas un best-of, mais c’est un peu l’idée! La salle sera aménagée en cabaret, avec des tables rondes, des photophores. Cette fois, l’entrée sera payante: 5€ pour les adultes, avec boisson incluse, et 2€ pour les enfants. D’ici là, nous aurons notre cabaret du dernier mardi du mois, le 29novembre au bourg de Mendon.

Et pour le printemps? 
On reconduit le Printemps des artistes, les 31mars et 1eravril. Cette année, on souhaite investir plus de lieux et axer aussi l’événement sur les enfants, avec des interventions dans les écoles, une exposition de leurs créations, et un atelier pour eux à la salle Émeraude. Une réunion de préparation aura lieu mardi 13décembre, à20h30, en mairie.


 

Une grand cabaret avec Hoari le 14 janvier – Locoal-Mendon

Ouest-France 23 novembre 2011


L’assemblée générale de l’office municipal de la culture de Locoal-Mendon (Omcl) promet des animations pour les prochains mois avec quelques dates phare déjà programmées.

La bise

Quoi de plus convivial pour démarrer l’année 2012 que de se retrouver sous le gui pour se faire la bise ? Un défilé partira de la place de l’église le 8 janvier à 18 h, en musique, avec l’idée d’ajouter des lampions pour donner un ton chaleureux à cette manifestation.

Le grand cabaret

Déjà deux ans et une vingtaine de soirées organisées pour les Mardis du cabaret. Hoari organise un cabaret exceptionnel, à la salle Emeraude le 14 janvier, à partir de 20 h 30, avec l’ambiance cabaret, des places assises autour de petites tables rondes, des bougies. Cette fois l’entrée sera payante : 5 € pour les adultes et 2 € pour les enfants.

Méliscène se disperse

Les spectacles de marionnettes de la ville d’Auray se déplaceront le 23 mars avec le théâtre des Tarabates, qui propose un univers décalé de marionnettes et de mains en scène. Deux spectacles, à 16 h et 19 h, à la salle Emeraude.

Le Printemps des artistes

Le même week-end que celui des métiers d’art, Hoari réédite le printemps des artistes. Les 31 mars et 1 er avril 2012, à la salle Emeraude et dans les chapelles, dans les ateliers d’artistes, ce sera l’occasion de voir ce que fait son voisin, son collègue et de découvrir des talents cachés. Cette année, la participation des enfants est évoquée, à la fois en tant qu’artistes en herbe, et pour un jeu de piste, peut-être sous forme de quiz. Mais aussi l’intervention des artistes dans les écoles.

Tout cela se discutera à la réunion organisée le 13 décembre, 20 h, à la mairie, à laquelle chacun est invité.


 

La Fête de la musique remporte un succès – Locoal-Mendon

Ouest-France vendredi 24 juin 2011


Le groupe Art Le Quint, lors de sa prestation.

L’Office municipal de la culture et des loisirs (OMCL) Hoari et la municipalité ont décidé de déplacer la Fête de la musique à la salle Emeraude, en raison du temps incertain. La crainte que les organisateurs avaient s’est vite estompée lorsqu’ils ont vu arriver en nombre les fans de musique. La soirée a démarré à 19 h par les enfants des écoles, suivis des formations musicales locales : Tambouille et Tintamar, Justine B, Richard et Justine Dewar, Art Le Quint, le bagad et bagadig de Locoal-Mendon, Nanou NB, puis des groupes extérieurs rock avec le trio JB Bruyas, Odonate et Kick us Out.

L’office municipal de la culture et des loisirs Hoari organise un festival fanfarig le 3 juillet.


 

Hoari continue à promouvoir les artistes de la commune – Locoal-Mendon

Ouest-France 13 juin 2011 2011

lundi 13 juin 2011


Les membres de Hoari, l'office municipal de la culture et des loisirs de Locoal-Mendon.

Les membres d’Hoari, l’office municipal de la culture et des loisirs de Locoal-Mendon, se sont réunis en assemblée générale, ce jeudi 9 juin 2011, à la mairie. Le bilan de l’année est très positif du point de vue des échanges et du développement des activités. Hoari est subventionné à 100 % par la commune, à hauteur de 6 000 € par an, depuis 2009. L’idée est de mettre en avant les nombreux artistes de la commune et provoquer les rencontres.

Le plein de projets

La fête de la musique, dont la prochaine édition aura lieu ce vendredi 17 juin 2011, verra cette fois l’installation de deux scènes, l’une acoustique et l’autre électrique. Un ensemble de jeunes jouant cuivres et percussions, est actuellement en pleine préparation pour le festival de musique de rue Fanfarig, le 3 juillet.

Les cabarets du « Mardi dans mon quartier » se sont produits neuf fois dans l’année, en dehors de juillet, août et décembre. L’agenda est plein jusqu’en 2012, faisant de ce pari de retrouver les veillées d’autrefois, un pari réussi. Les habitants ont ouvert leurs portes et leurs coeurs à ces soirées éclectiques. Ce ne sont pas moins de 400 spectateurs dont un tiers revient chaque fois, un tiers est du quartier de l’hôte, le tiers restant venant d’ailleurs, par le bouche-à-oreille.

Nicolas Bethune en a profité pour remercier les personnes qui accueillent chez eux, les artistes qui s’adaptent aux conditions et les spectateurs qui montrent un réel enthousiasme pour cette formule hautement conviviale. Le prochain cabaret à domicile aura lieu le 28 juin. L’idée d’une grande soirée Cabaret en fin d’année a aussi été évoquée.

Le bureau

Hormis un secrétaire, la composition du bureau n’a pas changé avec Emmanuelle Le Guennec, présidente ; Jean-Pierre Bayon et Gilles Thunet, vice-présidents ; Jean-Michel Mahévas et Nicolas Debéthune, secrétaires ; Muriel Dubois et Anne-Marie Guehennec, trésorières. Gilles Thunet, adjoint à la culture, a réaffirmé l’intérêt d’ouvrir le bureau à tous ceux qui souhaitent s’impliquer dans le développement de la culture sur la commune. « C’est sans doute ce pourquoi Hoari fonctionne bien », ajoute-il.

Renseignements : https://hoari.wordpress.com.


On pense déjà à la deuxième édition du Printemps des artistes – Locoal-Mendon

Ouest-France 5 avril 2011

Cette première édition du Printemps des artistes, les 2 et 3 avril, a remporté un vif succès. Emmanuelle Le Guennec, présidente de l’association Hoari, organisatrice de l’événement, confirme qu’une deuxième édition aura lieu. De nombreuses personnes résidant dans la commune ont déjà manifesté leur souhait de participer.

Les enfants ont aussi clairement exprimé leur désir de dessiner et de laisser libre cours à leur créativité. La table improvisée pour eux pendant l’exposition se transformera en atelier l’an prochain, que les adultes pourront animer. La Poterie du Clozo, le Moustoir, la chapelle Saint-Jean ont connu une belle fréquentation. Il est déjà question d’ouvrir d’autres chapelles pour Le Printemps des artistes 2012.


Printemps des artistes. Un événement révélateur de talents

Le Télégramme 4 avril 2011

Les artistes participants aux côtés d'Emmanuelle Le Guennec, présidente de Hoari, samedi, au moment des allocutions lors du vernissage.

Lancée par Hoari et le service culturel municipal, l’idée de réunir l’ensemble des peintres, sculpteurs, photographes et plasticiens de la commune pour un Printemps des artistes a connu un beau succès, durant tout le week-end, à Émeraude et dans les quartiers où chapelles et ateliers étaient ouverts au public. Succès d’abord par l’élan des artistes à répondre nombreux – plus d’une trentaine – à l’invitation, et à exposer leurs oeuvres. Pour beaucoup, il s’agissait même d’une première. Succès aussi par les rencontres suscitées entre artistes et par l’intérêt manifesté par le public. Les réactions exprimées samedi matin, lors du vernissage, étaient autant une surprise dans le constat du nombre d’artistes dans une petite commune comme Locoal-Mendon, qu’une admiration pour la qualité, dans leur diversité, des oeuvres présentées. Parmi les exposants, l’atelier Art LocMen avait choisi d’insé

rer dans ce Printemps des artistes son exposition annuelle, bénéficiant, avec la salle Émeraude, d’un lieu parfaitement adapté.



Printemps des artistes. À la rencontre des talents

Le Télégramme 1er avril 2011

Devant la chapelle Saint-Jean, où ils exposeront, Tifenn Chuiton et Pierre Bellot comptent parmi la trentaine de peintres, photographes, sculpteurs, céramistes et plasticiens, qui participeront, samedi et dimanche, au Printemps des artistes.

Avec tous ses musiciens et chanteurs et les événements qu’ils animent, Locoal-Mendon s’est constituée une réputation de carrefour culturel. Mais, la commune compte aussi d’autres artistes: peintres, illustrateurs, photographes, sculpteurs, photographes, plasticiens, etc. Afin de les faire se rencontrer et de montrer au public l’étendue des talents cultivés dans le voisinage immédiat, Hoari (Office municipal de la culture et des loisirs) a eu l’idée d’un événement autour de ces artistes.
Série d’expositions

Ce Printemps des artistes consistera, ce week-end, en une série d’expositions reliées par un circuit touristique «à pied, à cheval ou en voiture (ou aussi à vélo), samedi et dimanche, à 14h30». Beaucoup, parmi la trentaine d’artistes ou de collectifs participants, ont choisi d’exposer à la salle Émeraude, mais des animations sont aussi proposées à la poterie de K

eryavec (céramique, taille de pierres, émaux, photos), au Moustoir (mobiles, peintures) et à la chapelle Saint-Jean, à Locoal. «C’est son caractère qui nous a attirés pour exposer dans la chapelle de notre quartier», expliquent Tifenn Chuiton, photographe, et Pierre Bellot, peintre. «Ici nous seront quatre, avec Leila Damak et Annick Le Floch».

Peinture

à la chapelle

Pour Tifenn, qui n’a, jusqu’alors, présenté son travail que sur Internet (tifenn.aminus3.com), cette exposition sera une première: «C’est toute une démarche, il faut faire

les tirages, les encadrer, envoyer les invitations. Mais on est porté par les anciens», confie-t-elle à l’adresse de Pierre, artiste renommé, rompu aux expositions. Tifenn présentera, entre autres, toute une série inédite et gourmande sur la texture culinaire: «Je travaille beaucoup sur la matière, la couleur, les contrastes et en gros plans». Quant à Pierre Bellot, il présentera une série de tableaux représentant des paysages imaginaires

. Et si le temps le permet, il installera son chevalet pour montrer comment il travaille (*). L’occasion pour lui de peindre pour la première fois la chapelle.

(*) Pierre Bellot peint avec la bouche et le pied.



Cabaret. Swing «so british» à la poterie de Keryavec

Le Télégramme 31 mars 2011

Hôtes de la soirée, les artisans d'art potiers et céramistes, Justine et Richard Dewar, ont fait découvrir d'autres talents, ceux de musiciens et chanteurs.Ambiance chaleureuse avec un zeste «so british» particulièrement plaisant, mardi soir, à la poterie de Keryavec, pour le cabaret «Dans mon quartier», accueilli chez Justine et Richard Dewar. Avec des amis anglais et néerlandais établis au pays de Redon, Joy, John, André et Maarten, les hôtes de la soirée ont régalé la quarantaine de voisins, d’amis, d’habitués ou de nouveaux venus découvrir cette formule de cabarets à domicile, avec un florilège de chansons entre folk, blues et swing, entrecoupé d’un entracte convivial et d’une plongée dans l’histoire avec l’écoute d’un phonographe des années 30. Le prochain cabaret sera accueilli par Viviane Martelot, au Moustoir, avec la participation des musiciens du quartier (mardi 26avril, à 20h30). Ces cabarets sont organisés sous l’égide de Hoari, l’office municipal de la culture et des loisirs.


Quand Cabaret rime avec amitié – Locoal-Mendon

Ouest France 31 mars 2011

Joy et Maarten Bronkhorst sont venus de Redon participer à la soirée organisée chez leurs amis de Locoal-Mendon.Depuis qu’Hoari a lancé en janvier 2010 ces soirées « cabaret à domicile », elles ont un succès fou. Le calendrier est complet jusqu’en 2013 ! Elles se déroulent chez l’habitant chaque dernier mardi du mois, sauf en juillet, août et décembre.

Mardi 29 mars, le rendez-vous avait lieu à la Poterie du Clozo chez Richard et Justine Dewar. Ils ont accueilli les visiteurs avec leurs chants pour laisser ensuite la place à Joy et Maarten. Certains avaient amené des gâteaux, dégustés avec autant de délectation que les mélodies folks qui ont ponctué cette merveilleuse soirée.

Ainsi ceux qui n’ont pas eu le temps de gôuter la fameuse tarte au citron de Cathy pourront tenter à nouveau leur chance fin avril, du côté du Moustoir cette fois.

 


 

Hoari convie un orchestre d’harmonie original le 24 – Locoal-Mendon

Ouest-France 14 octobre 2010


Une partie des membres d'Hoari

Lundi soir, les membres de l’association Hoari OMCL (Office municipal de la culture et des loisirs) ont défini la programmation des mois à venir.

Vendredi 24 octobre à partir de 17 h, salle Émeraude (5 et 3 €) : orchestre d’harmonie Hennebont-Lanester. Né en 2001 de la réunion des orchestres de Lanester et d’Hennebont, il est dirigé par Christophe Girard. Il est composé d’environ 80 musiciens, instrumentistes à vent ou percussionnistes. Il défend le répertoire original pour grand orchestre d’harmonie basé sur une musique descriptive, invitant au voyage, et ayant une coloration se rapprochant beaucoup de la musique de film.

L’orchestre OH2L a remporté en mai 2010 un 1 er prix en catégorie excellence au dernier concours national pour orchestres à vent de Bourbon Lancy (71), le confortant dans sa place de leader des orchestres à vent amateurs de la région Bretagne.

Mardi 26 octobre : le cabaret du mardi au Verdon ; samedi 6 novembre (14 h à 17 h), une rando commentée du patrimoine historique de Locoal ; mardi 30 novembre : cabaret à Kergarnec ; dimanche 2 janvier 2011 : rendez-vous à 18 h au bourg. En mars, « Méliscènes » se décentralise à Locoal-Mendon, le temps d’une représentation. Le 17 juin : la fête de la musique, dimanche 3 juillet : 2 e festival Fanfarig.



Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :